?>

Arrêté Municipal Permanent route de la Praz- Informations aux riverains et exploitants

INFORMATIONS

Suite à l’arrêté 54/2021 réglementant l’accès du chemin rural « route de la Praz », les propriétaires riverains et exploitants sont invités à se faire connaître auprès des services de la mairie, un portail avec contrôle d’accès devant être mis en service à l’automne.

Ainsi, il sera possible de leur remettre en temps utile un badge d’accès.

Arreté municipal 54 – Règlementation Route la Praz

Pass Culture Jeunes 2021

L’application mobile du Pass Culture pour les jeunes de 18 ans !

Le Pass Culture permet de faciliter l’accès à la culture des jeunes de 18 ans, inspiré du bonus cultura italien. Son déploiement a débuté au début de l’année 2019 dans 14 départements avant une éventuelle extension dans tout le territoire français. Le Pass Culture prend la forme d’une application mobile pour révéler toutes les possibilités culturelles et artistiques à proximité.

Comment ça fonctionne ?

La géolocalisation va permettre à l’application « Pass Culture » de dénicher les propositions culturelles à proximité des utilisateurs.

  • Musées
  • Bibliothèques
  • Théâtres
  • Événements musicaux
  • Séances de cinéma
  • Biens culturels : livres, disques, instruments de musiques, etc.
  • Services numériques (jeux-vidéos, presse numérique, etc.) dans la limite de 100 €
Le Pass Culture n’est pas la seule aide culturelle destinée aux jeunes. Il existe également des aides régionales comme l‘aide à la lecture de loisirs de la région Occitanie. Destinée aux lycéens de la région, cette aide de 20 € est utilisable dans les librairies et Maisons de la Presse affiliées au dispositif.

L’application mobile « Pass Culture » va également permettre de réserver une place (si besoin) pour participer aux différents événements culturels.

Pourquoi la création d’un Pass Culture ?

Ce projet gouvernemental vise à renforcer et diversifier les pratiques culturelles des jeunes et apporter un nouveau mode de communication aux nombreux acteurs du domaine culturel.

Les jeunes utilisateurs peuvent faire la demande d’une enveloppe de 300 euros dès 18 ans, valable 24 mois. Le jeune bénéficiaire pourra dépenser cette enveloppe parmi un large choix de propositions culturelles : spectacles, visites, livres, etc.

Cette enveloppe de 300 euros est disponible 24 mois.

Qui profite de l’application « Pass Culture » ?

La plupart des jeunes peuvent bénéficier du Pass Culture et son application mobile, sous certaines conditions.

  • Être âgé de 18 ans
  • Résident français depuis une année minimum dans l’un des départements d’expérimentation
  • Citoyen de l’Union Européenne

Suite à une expérimentation au cours des deux dernières années dans 14 départements, aujourd’hui, tous les jeunes Français de 18 ans sont éligibles au Pass Culture.

Attention !

L’application mobile « Pass Culture » s’adresse uniquement aux jeunes bacheliers et aux étudiants.

Qui est également concerné ?

Pass Culture application mobile départements éligiblesLes jeunes bénéficiaires ne sont pas les seuls concernés par cette application mobile. En effet, les acteurs culturels, les relais socio-éducatifs et toutes les personnes en contact avec les plus jeunes peuvent participer à l’amélioration du Pass Culture.

Les acteurs culturels

Tous les acteurs culturels, peu importe où ils se trouvent, peuvent s’inscrire directement sur l’application et proposer leurs activités culturelles, payantes ou gratuites.

Tous les acteurs culturels peuvent s’inscrire sur l’application mobile « Pass Culture » : publics, privés ou associatifs.

Les relais socio-éducatifs

Le gouvernement incite les relais socio-éducatifs à communiquer auprès de leurs publics afin de :

  1. Faire connaître le dispositif aux plus jeunes
  2. Permettre aux jeunes éligibles d’activer l’application « Pass Culture »
  3. Aider les bénéficiaires à utiliser l’enveloppe de 300 euros

Les saviez-vous ?

Tous les acteurs socio-éducatifs (enseignant, membre d’une association, accompagnateur ou chargé d’une mission locale, etc.) peuvent découvrir toutes les spécificités du Pass Culture sur le site officiel de l’application.

Les personnes en contact avec les plus jeunes

Dans l’optique de démocratiser l’application « Pass Culture » et permettre son extension à l’ensemble du territoire, toutes les personnes qui côtoient des jeunes éligibles à ce pass peuvent diffuser ce lien pour bénéficier du pass et également parler du dispositif.

 

Pass Culture application infographie MAJ

Rapport d’enquête Mobilité

Le rapport d’enquête ci-dessous :

RAPPORT D’ETUDES DES MOBILITES

Vous avez été nombreux

à répondre au questionnaire sur les mobilités. Nous vous remercions chaleureusement pour votre participation et votre implication.

Les prochaines étapes sont déjà en maturation. Nous conduirons ce chantier en concertation étroite avec l’Autorité Organisatrice des Transports (AOT), à savoir la Région Auvergne Rhône Alpes (AURA) et/ou la Communauté de Communes du Val de Thônes (CCVT).

En attendant les premières actions et réalisations, nous vous invitons à prendre connaissance du Rapport d’enquête. Vous y trouverez en page 37 la synthèse des leviers d’actions possibles sur lesquels le Conseil Municipal envisage de s’engager.

N’hésitez pas à nous faire part de vos avis, ou de vos questions par rapport à ces différents projets, vos retours, vos attentes, et votre aide nous sont précieuses.

Par ailleurs, ceux d’entre vous qui souhaiteraient s’impliquer sur certains de ces projets et rejoindre un futur groupe de travail peuvent se faire connaître auprès de la Mairie.

Contact : Camille – votrecommune@dingystclair.fr – Tél 04 50 02 06 27.

 

Fleurissement des stèles : Hommage aux morts et aux résistants des Maquis des Glières

Fleurissement des stèles – hommage aux morts et aux résistants des maquis des Glières 

26 mars 2020

 

 

À une époque très particulière où il nous est interdit de nous rassembler pour les raisons sanitaires que vous connaissez , la municipalité a souhaité rendre un hommage en petit comité à ces hommes et résistants du maquis des Glières qui donnèrent jusqu’à leur vie, aux populations – dont celle de Dingy- qui s’unirent pour agir au delà de leurs différences. 

Plus que jamais les valeurs de solidarité et camaraderie font sens, plus que jamais nous comprenons l’importance des valeurs de liberté. 

 

L’émotion est naturelle au souvenir de ce que durent traverser ces hommes lors des combats: les privations, la faim, la peur, l’éloignement prolongé d’avec leur famille dans des temps extrêmement durs , les fusillades intempestives, la perte soudaine d’être chers. 

 

Les épreuves d’aujourd’hui nous aident peut être à comprendre combien ces lendemains incertains faisaient appel au courage de chacun et chacune. 

 

Les hommes des Glières nous rappelle la force de l’espoir . C’est le choix qu’ils firent en décidant de croire à l’action collective, en refusant d’abandonner. 

 

———

Dingy accueille ainsi dès mars 1943 un maquis de Réfractaires au Service du travail obligatoire qui, transféré ensuite à Manigod, sera le noyau constitutif du maquis des Glières

Le résistant Alphonse Metral, se positionne  avec un petit groupe à Dingy-saint-clair, proche d’Annecy, afin de tester les nouveaux arrivants pour s’assurer de leur fiabilité, avant de les autoriser à rejoindre les autres maquisards du Plateau . 

La population de notre village ne sera pas en reste , ravitaillant en secret le plateau ou cachant chez eux, parfois à la barbe des allemands, des résistants. 

Dingy-Saint-Clait sera  ainsi lors de la dispersion du maquis à la fin mars 1944, le lieu de transit de très nombreux maquisards cherchant à franchir l’étau des forces de répression depuis le col du Pertuis.

 

Le secteur est investi par les Allemands en mars 1944. 

Le 27 mars 1944, vers quinze heures , le capitaine Maurice Anjot, Lambert Dancet, Louis Vitipon et les Républicains espagnols Florian Andujar, Manuel Corps et Antonio Perez, décrochent du plateau des Glières. 

Ils viennent se ravitailler à Dingy-Saint-Clair grâce à l’aide de la population qui prend des risques importants car les Allemands sont présents.

En repartant en direction de Naves, ils sont tués au lieu dit Le Clu. 

Unis dans le combat Et la fraternité jusqu’au bout, leurs corps sont d’abord enterrés à Nâves avant d’être transférés au cimetière de Morette au mois de mai. 

 

L’école du village de Dingy-Saint-Clair porte le nom de leur illustre capitaine, Maurice Anjot , 

 

le 17 mars 2018, la commune a participé à la remise de fanions à deux sections du 27eme BCA qui ont pris chacune le nom de deux de ces illustres résistants : Louis Vitipon , tombé aux côtés du Capitaine Anjot au Clu, Et Angel Gomez, Républicain espagnol, le seul compagnon qui réussit à s’échapper .

 

——— 

« Vivre libre ou mourir » fut leur devise . Ces noms nous accompagnent aujourd’hui. 

 

Nous procédons à présent aux fleurissement des stèles élevées en 2019 en leur hommage. 

Nous ré-affirmons ensemble combien la paix doit être au centre de nos actions chaque jour. 

 

———

Extrait du chant des partisans : 

 

“C´est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères. 

La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère. “

 

“Sifflez, compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute… “

Haut de page